Éclairer pour éviter les gaffes, le guide du bricolo pratique

Pas si simple de concevoir l’éclairage d’une maison. De nombreux paramètres doivent être anticipés et coordonnés. Implantation, contraintes techniques, choix esthétiques sont des éléments essentiels pour le confort et la décoration d’une habitation. Si vous pensez vous en charger vous-même en faisant du bricolage, voici quelques astuces qui vous aideront à réussir vos installations électriques.

Concevez et mettez en place une implantation

Il est primordial de bien étudier l’implantation et la pose des lumières dans votre maison. C’est la première étape dans votre projet d’installation. Vous pouvez le faire à travers un plan sous forme de dessin technique. Grâce à ce schéma, vous pourrez aisément définir le type d’éclairage adapté à chaque pièce avant de lister les besoins en matériel électrique. Ce travail doit se faire au travers d’une réflexion et ressortir vos besoins en lumière, vos exigences et vos envies.

À titre d’illustration, si la présence d’un plafonnier peut s’avérer indispensable à la cuisine, elle ne revêt aucune utilité dans une chambre. Les aménagements que vous prévoyez dans chaque pièce sont la condition sine qua non pour la réussite d’un éclairage. Aménagement intérieur et disposition des meubles constituent, à ce titre, les fondements de la mise en place d’une implantation électrique.

Il est nécessaire d’éviter les options classiques ou conventionnelles qui brillent par leur monotonie avec, en filigrane, un parfum de déjà-vu. La matérialisation des zones réservées à un usage spécifique ne peut être que la résultante d’une bonne implantation électrique qui doit briller par son originalité. Il en est ainsi du coin bureau et de la salle à manger qui sont deux espaces logés à l’intérieur de la salle de séjour.

L’implantation contribue en outre à la valorisation d’un aménagement ou à sa mise en scène. Un îlot central, une suspension au-dessus du bar, un spot incrusté au sol en sont quelques illustrations. Certains de ces éléments permettent la mise en avant de la matière ou d’un espace mural.

Créez une ambiance lumineuse

Vos envies sont le catalyseur qui vous aidera à trouver le type d’ambiance qui correspond à chacune des pièces en matière d’éclairage. Que vous ayez besoin d’un éclairage fonctionnel ou tamisé, sachez qu’à chaque décor correspond un type d’éclairage. La mise en place de ces ambiances doit être pensée depuis l’implantation.

Le choix des luminaires vient en appui à cette réflexion. Ils doivent correspondre aux différents espaces pour lesquels ils ont été choisis. La définition du type d’éclairage doit être précédée d’une réflexion portant sur vos attentes en éclairage dans chaque compartiment de la maison. Il peut s’agir d’une lumière zénithale, décorative ou indirecte. L’intensité des rayons et les types de luminaires sont d’autres éléments qui entrent dans cette composition.

Ceux pour qui les tonalités design n’ont aucun intérêt pourront se passer des installations de spots au plafond. En revanche, ceux qui préfèrent les éclairages indirects devront opter pour la pose des prises pour le branchement des lampes. Un savant mixage des deux types d’éclairage garantit le confort des occupants. Il faut donc, autant que faire se peut, s’attacher à combiner le fonctionnel et l’éclairage d’ambiance pour un rendu à la fois original et captivant.

Craquez sur les luminaires détonnant

Au cas où vous envisagez de placer une liseuse à la tête du lit, pensez à la mettre bien en hauteur. La chambre à coucher, la salle de séjour ou la cuisine sont des pièces très différentes en termes d’ergonomie. Par conséquent, le choix du type d’éclairage à installer diffère d’un endroit à un autre. La multiplication des luminaires est une option à prendre en compte. Elle permet d’ajouter une ambiance dans la pièce pour un résultat bluffant.

La modulation de l’intensité de la lumière implique le recours à un variateur. Le choix des ampoules n’est pas à négliger non plus. Certes, vous devez tenir compte des luminaires au moment du choix, mais davantage du résultat. Parmi les critères à prendre en compte pour ce choix, les lumens et la température des couleurs occupent le premier rang.

En outre, il est recommandé d’utiliser les projecteurs LED. En plus d’être issues d’une technologie innovante, les lampes LED possèdent de nombreux avantages. La durabilité, la luminosité, un éclairage de qualité ainsi qu’une faible consommation énergétique sont quelques-uns d’entre eux.

Les ampoules LED existent sur le commerce en plusieurs déclinaisons. Certaines sont munies d’un variateur de couleur et d’autres possèdent des filaments. Certaines sont alimentées par câbles tandis que d’autres utilisent une batterie rechargeable. Le choix des luminaires tient également compte des matériaux utilisés pour leur fabrication.

Diversifiez les sources de lumière

L’éclairage doit s’adapter à l’aspect et au volume de la pièce. Pour ce faire, la multiplication des sources de lumière est une astuce payante. Évitez l’usage des appliques dans les espaces réduits ainsi que le placement des lustres dans des pièces où le plafond est bas. Le regroupement des éléments par zone permet de mieux orienter la lumière en tenant compte de l’emplacement du mobilier.

Cette méthode a pour principal avantage la matérialisation des besoins et des prises qui correspondent aux sorties de fils. Il en est ainsi du positionnement des appliques liseuses ou des lampes de chevet aux abords du lit. Dans la même veine, l’implantation de la lumière du salon devra s’adapter à la position du meuble TV et des autres accessoires.

La multiplicité des points lumineux est impérative dans chaque pièce. Elle assure une parfaite modulation de la lumière en fonction des besoins. Pour ce faire, des spots orientables et des variateurs de lumière sont des accessoires à intégrer dans votre plan d’installation. Étant donné que les types d’éclairage varient en fonction des besoins de chaque pièce, la mise en place de divers circuits électriques est à prévoir.

En outre, dans une même pièce, ces différents circuits aident à changer le type d’éclairage selon l’ambiance souhaitée. Il peut s’agir des besoins de travail ou des besoins de relaxation. En installant des variateurs dans chaque pièce, l’intensité de la lumière sera modulée et de nouvelles ambiances lumineuses pourront être créées.

15 septembre 2020 14 h 30 min