Faire du béton par temps froid : quels conseils ?

Le froid représente un réel impact pour le bétonnage, il réduit en effet la productivité du chantier et pénalise les entrepreneurs en raison d’un retard de début de prise. Attendre que la météo coopère peut ainsi entraîner des retards coûteux que les propriétaires, les investisseurs et les promoteurs ne peuvent tout simplement pas se permettre. Voici quelques conseils essentiels pour faire du béton par temps froid.

Bien choisir le matériel de chauffage

Dans le cas d’un bétonnage par temps froid, il est possible de chauffer l’eau à 60 °C ou plus pour compenser les effets du temps froid. En revanche, il ne faut pas dépasser les 80 °C. Le chauffage des agrégats constitue en effet une option lorsque les températures sont extrêmement froides sur le chantier. Il convient d’accorder une grande attention au chauffage des coffrages lorsque la température ambiante est inférieure à -12 °C.

Lorsque la température initiale du béton est suffisante et que les niveaux d’humidité sont appropriés, il est possible d’obtenir des temps de prise normaux et le gain de résistance requis, même par temps froid. N’hésitez pas à regarder sur le site Espace Bricolage pour trouver le matériel adapté à vos travaux de bétonnage.

Utiliser des adjuvants accélérateurs

En plus des équipements de chauffage, il est également possible d’utiliser des accélérateurs. Ces derniers répondent à la réalité des temps de réglage plus rapides par temps froid. L’utilisation d’adjuvant accélérateur permet en effet de compléter, et non de remplacer, la protection adéquate du béton par temps froid. Les adjuvants accélérateurs n’empêchent pas le béton de prendre et leur utilisation n’exclut pas les exigences appropriées pour la cure et la protection contre le gel. Vous avez le choix entre :

  • le chlorure de calcium,
  • le nitrite de sodium,
  • le nitrite de calcium.

Toutefois, le chlorure de calcium ne doit pas être utilisé dans le béton armé.

faire du béton par temps froid astuces

Évaluer la température du sol et éviter les cendres volantes

Lorsque vous faites des travaux de bétonnage par temps froid, vous devez aussi prendre en considération la température du sol. La règle est très simple : ne jamais poser du béton sur des fondations gelées. Evitez également autant que possible d’utiliser des cendres volantes ou du ciment de laitier. Ces matériaux se mettent en place plus lentement et génèrent moins de chaleur.

Utiliser une protection contre le froid après la coulée

D’après de nombreuses recherches, le béton est vulnérable aux cycles de gel-dégel. Après une coulée, les entrepreneurs doivent utiliser des unités de chauffage, des couvertures isolantes et des enceintes pour assurer une protection optimale contre le froid.

Maintenir des températures adéquates pendant des périodes prolongées

La durée de la période de protection doit être prolongée jusqu’à 50 à 100%. Par exemple, si le béton à prise normale, exposé et sans charge nécessite généralement une période de protection de deux jours, cela passe à trois jours par temps froid.

Utiliser des boîtes de séchage

Il faut également attirer l’attention sur les cylindres d’essai. Pour garantir un durcissement ou la « prise » à 16-27 °C pendant 24 à 48 heures, le béton doit être placé dans une boîte de séchage chauffée. Placez un thermomètre dans la boîte pour enregistrer correctement les températures.

20 janvier 2021 19 h 30 min

199 total de vues, 0 aujourd'hui