Illuminer un espace non aménagé

A l’heure de l’écologie et des économies d’énergie, nous cherchons tous des solutions pour illuminer naturellement nos espaces même non aménagés. Vous utilisez les combles de votre maison comme espace de stockage. Vous avez installé un atelier dans votre garage. Votre cabane de jardin est spacieuse. Mais problème : tous ces endroits manquent de luminosité. Y installer le courant électrique est coûteux, voire même prohibé en raison des risques que cela engendre.

La solution : le châssis de toit

Pour faire face à ce besoin de luminosité, vous pouvez choisir d’installer un châssis de toit. En pratique, il s’agit d’une fenêtre qui se dépose sur la toiture de votre maison, garage ou autre. Outre l’apport de lumière qualitatif, il vous permettra de faire entrer l’air si vous optez pour un  modèle ouvrant. Les avantages sont donc multiples. Pour un coût, somme toute raisonnable, surtout si vous faites le rapport avec le coût d’une installation électrique et de l’électricité au quotidien.

Chassis de toit

L’installation d’un châssis de toit

Pour réaliser des économies supplémentaires, et si vous vous en sentez capable, il est tout à fait envisageable de procéder à la pose par vous-même. Le cas échéant, les fournisseurs de châssis de toit sauront vous conseiller un poseur compétent. N’hésitez pas à leur en faire la demande.
C’est décidé vous vous lancez dans la pose : voici quelques
étapes à suivre scrupuleusement.
Tout d’abord, il faut bien définir l’emplacement du châssis. Certaines consignes sont à respecter quant à sa disposition au niveau des chevrons de la toiture. La suppression d’un ou 2 de ces derniers nécessite un renforcement par la création d’un chevêtre. Celui-ci doit être en bois cloué ou vissé.
Vous pouvez ensuite sortir  soigneusement votre châssis de toit de son emballage. Observez bien ce dernier afin de trouver les repères pour le type d’encastrement que vous avez choisi : encastré, semi-encastré ou à fleur de toit. Lors de la mise en place, contrôlez bien les niveaux et l’équerrage.
Petite astuce pour poser l’ouvrant : placez le d’abord de biais, avant de le basculer progressivement dans la position attendue. Après l’avoir correctement fixé, vous pourrez passer aux finitions, non moins importantes. Celles-ci sont le garant de l’étanchéité du châssis et de votre espace.

Des obligations légales

Avant de procéder à l’achat de votre châssis de toit, nous vous invitons à vous renseigner sur les règles  d’urbanisme local. En fonction de la situation et de l’orientation de votre apport lumineux, vous pouvez être soumis à certaines contraintes légales comme la déclaration en mairie.
D’un point de vue plus positif, l’achat et la pose d’un châssis de toit peuvent être éligibles à une TVA réduite voire à certaines aides de l’état, dans le cadre de la réalisation d’économie d’énergie. Renseignez-vous au préalable.

Anthony (Staff Bricolib)

Par Anthony (Staff Bricolib)

Webmaster et fondateur de Bricolib.

10 novembre 2019 16 h 00 min