L’installation d’inserts ou poêles pour un chauffage efficace à la maison

La tendance actuelle en termes de chauffage : se laisser tenter par un chauffage complémentaire sous forme d’insert ou de poêle. Différentes motivations nous poussent à faire ce choix : charme de la flambée, aspect naturel et chaleureux d’un moment convivial autour de la cheminée, design, etc.

Un appareil écologique et économique, à bien entretenir
Se chauffer par un poêle (à bois ou à granules) reste un chauffage d’appoint. En effet, il est rare que leur utilisation permette un chauffage efficace pour la totalité de la maison. 

Cette démarche n’en est pas moins écologique et économique : elle permet de réduire la facture liée au chauffage électrique ou à la chaudière.

Avant de se lancer, certaines contraintes restent néanmoins à prendre en compte. Outre le côté design et chaleureux de l’appareil, il faut penser à disposer d’un endroit de stockage (voire de séchage) pour le bois ou les granules, énergie indispensable. Au quotidien, il faudra bien entretenir son appareil en vidant les cendres et nettoyant la vitre. Il est également indispensable de prévoir un ramonage régulier des conduits : préconisé 2  fois par an.

Poêle à bois ou à granule

Le poêle à bois est réputé pour son retour rapide sur investissement. Surtout si vous bénéficiez déjà d’un conduit de cheminée. Pour son utilisation, il nécessite une alimentation régulière en bois. Il sera donc allumé lors d’une présence physique impérative au domicile. Son combustible, le bois, est l’instrument de chauffage réputé le moins cher. Pour un stère de bois, comptez entre 55€ et 100€ en fonction des régions.

Le granulé de bois, petit cylindre de 6 à 10 mm de diamètre et d’environ 2 cm de longueur, quant à lui, est qualifié d’instrument le plus performant en termes de rendement. On parle d’un rendement énergétique de 90%. Il est le résultat d’un compactage de combustibles : sciures et copeaux en général.

Poele a pellet

Le poêle à granule, aussi appelé « poêle à pellets », s’alimente automatiquement. Ainsi, il peut donc fonctionner en autonomie pendant 2 ou 3 jours consécutifs avant d’être réapprovisionné. Concernant son coût : on s’approvisionne en sacs de 15kg dont le prix moyen est de 5€. Il faut compter en moyenne une soixantaine de sacs pour chauffer une maison de 100m² pendant une saison.

Insert
L’insert est un type de cheminée à foyer fermé. Il s’agit d’un bloc avec une vitre que l’on encastre dans une cheminée traditionnelle. Son principal avantage est qu’il permet de conserver le bâti existant, soit réduire le coût de mise en place.
Il fonctionne par la combustion de bois de chauffage, voire occasionnellement de pellets. Tout comme le poêle à bois, il requiert une alimentation manuelle régulière. On lui prête un rendement énergétique autour de 70%.

Installation: coût et techniques
Pour l’achat et l’installation de chauffage, vous pouvez faire le choix de faire appel à un professionnel. Si l’entreprise est qualifiée RGE, vous bénéficierez d’un crédit d’impôts de l’ordre de 30%. Vous pouvez aussi faire le choix de l’installer par vous-même. Ceci nécessite en premier lieu de déterminer l’emplacement idéal (sauf en cas de conduit existant). On choisit généralement une pièce de vie principale, avec un bon dégagement autour du poêle, et une bonne isolation. Pensez à prévoir une couche de protection au sol et des boucliers thermiques aux murs. Montez ensuite précautionneusement votre poêle, avant les conduits. Idéalement, faites appel à un professionnel pour une simple vérification de l’installation afin d’écarter tout risque.

Anthony (Staff Bricolib)

Par Anthony (Staff Bricolib)

Webmaster et fondateur de Bricolib.