Rénover sa maison : choisir l’approche écologique

Les préoccupations écologiques sont au cœur de toutes les discussions. Les innovations dans le domaine de la construction permettent aujourd’hui de choisir des solutions respectueuses de l’environnement. Ces solutions sont nombreuses à répondre aux attentes des foyers nécessitant des rénovations. Que vous habitiez de grandes villes comme Paris ou toute autre grosse agglomération, ou que vous soyez situé en province, vous trouverez sans mal de plus en plus de prestataires de services proposant ce type de rénovation, en accord avec des préoccupations ô combien d’actualité !

La rénovation écologique : de quoi s’agit-il ?

La rénovation écologique est un concept visant à améliorer le confort de la maison, tout en agissant pour la planète. Face à des enjeux environnementaux de plus en plus importants, cette approche valorise l’utilisation de matériaux à faible impact écologique. La rénovation écologique prend en compte les différents éléments qui assurent le fonctionnement d’une maison.

Parmi eux, les systèmes de chauffage, d’évacuation ou de distribution pouvant nécessiter un dépannage de plomberie. En optant pour une approche écologique de vos travaux, vous vous engagez dans un processus d’amélioration qui ne concerne pas seulement votre logement. Ce choix de rénovation ne va pas sans quelques impératifs. L’approche offre un recours actif contre les changements climatiques, et notamment par rapport à l’émission de gaz à effet de serre.

Dans le but de préserver les ressources naturelles, la rénovation écologique doit aussi favoriser les éléments fabriqués à partir de matériaux durables ou recyclables. Plus important encore : elle contribue à améliorer les conditions de vie de l’habitant. Renseignez-vous auprès de votre plombier, de votre couvreur ou encore de votre maçon… Chacun d’eux pourra sûrement vous apporter des solutions en accord avec vos ambitions écologiques.

Rénovation maison plomberie

Dépannage de plomberie à Paris

La rénovation énergétique : une étape indispensable

Le processus de rénovation ne s’intéresse pas seulement à la construction en elle-même. Elle s’étale aussi sur les différentes installations qui contribueront à la rendre écologique. Le véritable enjeu d’une rénovation éco-friendly repose dans la limitation des consommations énergétiques. Le concept permet de réduire drastiquement les besoins en énergies fossiles, un atout d’autant plus apprécié dans des villes telles que Paris déjà fortement polluées.

Celles-ci sont connues pour leur sérieux impact sur l’environnement. Pour qu’une rénovation puisse être écologique, elle doit ainsi réduire significativement les besoins généraux en énergie. Que ce soit pour un logement ou pour un local professionnel, les installations liées à la plomberie sont prioritaires. Ce sont souvent des éléments auxquels nous ne pensons pas, mais qui auront un impact direct sur le fonctionnement de notre foyer.

La plomberie écologique : qu’est-ce que c’est ?

Nous les prenons pour acquis : nos installations de chauffage, de distribution d’eau et d’évacuation sont des éléments de la maison qui consomment plus ou moins de ressources. La plomberie écologique est tout simplement une alternative moins gourmande aux systèmes encore courants aujourd’hui. Le choix écolo vise une amélioration des habitudes d’utilisation, et une optimisation des installations à travers la maison. Une plomberie respectueuse de l’environnement va d’abord limiter la consommation des ressources.

L’intégration de dispositifs économiques permet de mieux distribuer ces dernières. À moyen comme à long terme, ce type de plomberie supprime tout risque de gaspillage. Il contribue aussi à une meilleure gestion de la pollution. Les bonnes installations émettent moins de gaz nocifs, tout en préservant le cadre de vie des habitants. Ce sont des accessoires qui vous permettront de préserver ou d’améliorer votre confort, tout en réduisant significativement votre empreinte écologique.

La plomberie écologique représente également un ensemble de dispositifs à amortir sur le long terme. Elle s’inscrit logiquement dans une politique de durabilité bénéfique pour l’environnement. Vos installations sont conçues pour favoriser une utilisation avec des ressources naturelles. Leur aspect économique n’est pas pour déplaire : elles basent leur fonctionnement sur des énergies qui pourront facilement être recyclées.

Une plomberie écologique ne s’installe pas seulement pour la gestion de l’eau ou de votre chauffage central. Elle peut aussi compléter vos installations d’eau chaude pour limiter les déperditions de chaleur. À la rénovation, son installation doit booster le confort et la qualité de l’espace de vie. Une plomberie éco-friendly optimisera aussi le traitement des eaux usées. Cela évitera non seulement les odeurs déplaisantes, mais aussi l’usure précoce de vos installations.

Le choix de l’écologie pour faire des économies

Les économies financières sont souvent évoquées pour justifier le choix d’une rénovation écologique. Contrairement à une idée reçue, le coût de réparation est rapidement amorti. Dans l’ensemble, vos installations seront plus rentables. Le gain d’argent se constate sur la durée. Le choix de l’écologique séduit aussi pour sa robustesse et sa durabilité. Le principe repose sur un investissement adapté aux réalités environnementales. Au cours d’une rénovation, la qualité et la nature des isolations ne sont donc pas les seuls critères à prendre en compte. Il est aussi nécessaire de comprendre ce que chaque installation peut apporter pour optimiser votre logement. L’aspect économique se constate dès la prochaine facture d’énergie : les dépenses sont maîtrisées, et confirment une réduction conséquente des quantités consommées.

Cette économie s’explique par une utilisation moins intensive des dispositifs, mais aussi par une meilleure répartition des températures. La facture d’eau est celle qui marquera le plus cette économie : grâce à une rénovation écologique, vous pouvez compter jusqu’à 60% de moins sur ce poste de dépense. Le coût que représentent les réparations valorise la qualité des réalisations.

En fonction des besoins et des attentes, ce choix de rénovation facilitera aussi la migration vers des énergies plus vertes. Les alternatives écologiques vous permettent ainsi d’intégrer progressivement des éoliennes, des panneaux solaires, ou des hydro-turbines. La solution à retenir sera celle qui saura s’accorder à votre environnement, aux spécificités de votre maison, et à vos besoins immédiats en énergie. Voisinage, performances, stabilité… autant de critères seront à prendre en compte avant de compléter vos dispositifs.

Quelles installations pour une plomberie écologique ?

On favorisera notamment les installations en cuivre ou en PER (polyéthylène réticulé) pour leur côté efficace et écolo. Côté accessoires, on pense également au mousseur hydro-économe, qui se fixe sur la sortie d’eau du robinet, permettant de réduire de moitié votre consommation.

Vous pouvez également installer des douchettes équipées d’un limiteur de débit, et l’assortir de robinets thermostatiques. Vous voulez aller encore plus loin ? Les douches à recyclage d’eau font également leur grande entrée sur le marché ! Et pour optimiser le tout, l’installation d’un chauffe-eau solaire sera tout simplement idéale.

La rénovation écologique : un concept soumis à des normes

Il est impossible d’entreprendre une rénovation écologique sans respecter les normes qui régissent ce label. Un logement estampillé « éco-friendly » doit obligatoirement garantir une émission de gaz inférieure à celle d’un logement traditionnel. Cette norme est incontournable, et offre une assurance qualitative par rapport aux différentes installations.

Certifiée “bâtiment basse consommation”, une maison rénovée, pour être écologique, doit consommer moins de 50 kWh/m² par an. Le respect des normes vous permet aussi de valoriser le certificat HQE, et assure une habitation respectueuse des normes RT2012. Ces normes comprennent l’optimisation des besoins bioclimatiques, l’amélioration du coefficient de consommation classique, et d’entretien des températures en intérieur.

1 octobre 2019 11 h 09 min