STAR D’HIER: HERBERT RABOT

Que sont devenus les outils d’antan, pères des machines d’aujourd’hui?

L’équipe Bricolib a retrouvé pour vous un des pionniers des rabots, Herbert, âgé de plus de 96 ans.

Il a longtemps traîné dans les ateliers d’hier puis trôné de musées communaux en vitrines de collectionneurs. Il rabote dans notre garage le temps d’un copeau, juste “pour le fun”, précise t-il.

Issu du meilleur bois du bosquet de son village natal, dans le Périgord, Herbert a connu les prémices du développement des outils de bois et de métal.

Pinces, bisaïgues, cornettes, compas ou autres alênes…

Tous ont grandi ensemble et facilité le quotidien des hommes. Sans cesse utilisé, torturé, réparé puis remanié, Herbert a su s’imposer par sa robustesse et sa précision, qui serait aujourd’hui “désuète par rapport à celle de mes cousins encore sur le marché”, reconnaît-il.
Car Herbert est un franc déconneur, sous ses airs de petit rondin de bois craquelé par le temps.

Il nous conte ses journées d’hier, quand il subissait un rythme de travail effréné, nous confie ses amours impossibles avec Satine, belle boîte d’allumettes …

Il nous raconte les jours heureux qu’il vit en ce moment.

“J’ai repris du service. On s’y fait vite a cette mode du vintage, mais je pense sincèrement que les gens cherchent en fait un outil inaltérable, esthétique” et, ajoute -il en toute simplicité, “qui envoie du steak “.

Nous lui avions suggéré il y a quelques mois de nous rejoindre sur notre site de location d’outils, et force est de constater qu’il a retrouvé toute sa fougue et son panache d’antan.

Il rabote chez vous pour quelques euros “symboliques”, mais “c’est aussi pour me refaire une santé, et surtout mon verni, hé hé” s’écope-t-il.

Mais quand on parle des néo-rabots qui ont envahi le marché, la réaction ne se fait pas attendre:”L’évolution du marché de l’outillage est allée trop vite pour mes cousins rabots, ils sont devenus tellement puissants qu’il sont parfois inaccessibles aux bricoleurs. Il ajoute, grincheux: “Ils aimeraient eux aussi pouvoir vous montrer qu’ils ont des c… plutôt que de rester dans des boîtes! Mais a 100€ le rabot, faut pas déconner non plus! Heureusement qu’il y a d’autres alternatives comme la vôtre pour continuer a travailler…” conclut-il avec un sourire raboteur.

Vous risquez donc sûrement de croiser Herbert chez un de vos voisins briconautes… Il reprend du service pour le plus grand plaisir de nos planchettes sur votre site Bricolib.net.

Et ce qu’il vous confiera sera toujours sans “langue de bois”.

[SPOIL] Notre prochaine star d’hier: ROKHO, scie sauteuse professionnelle!

Anthony (Staff Bricolib)

Par Anthony (Staff Bricolib)

Webmaster et fondateur de Bricolib.

26 juillet 2013 8 h 51 min